Beaucoup de gens ont des animaux, que l’on appelle domestiques, même s’ils ne font jamais le ménage… Des chiens, des chats, le plus souvent.

Moi, je n’ai qu’un singe.
L’on est nombreux à penser que, si l’on a un animal, il faut s’en occuper un minimum pour qu’il reste en bonne santé et soit bien dans sa peau, et je suis bien d'accord avec ça…
Alors, mon singe, j’essaie de bien m’en occuper, parce que j’aime la vie et la nature.

Ce singe représente la première forme de vie et de nature à laquelle je suis confronté tous les jours, donc je fais de mon mieux pour qu’il reste en pleine forme et qu’il soit bien dans sa peau de singe…

Vous allez peut-être vous dire : « Mais qu’est-ce qu’il a eu comme idée d’adopter un singe ? Ils ne sont pas mieux dans ce qui reste de nature sauvage ? » C’est que nous n’avons pas eu le choix : ce singe est né dans ma famille et il n’a jamais connu autre chose. Si l’on avait la perversité de le relâcher dans la nature, il y mourrait de faim rapidement, sans compter les prédateurs…

Question suivante : De quelle espèce de singe s’agit-il ?
Ah ! Il ne s’agit pas d’un petit singe de bas de gamme. Debout sur ces pattes arrière, il est peut-être plus grand que vous ! Et il pèse un bon poids, normal pour un singe en bonne forme… Mieux vaut éviter de lui marcher sur les pieds…
Bon ! Assez tourné autour du pot, vous l’aurez peut-être deviné, c’est un primate, un hominidé, comme le gorille ou le chimpanzé, et son espèce est Homo sapiens. Eh oui ! Un singe évolué et plutôt fier de l’être…

Mais alors… De quoi parle-t-on ici ?
C'est un corps humain que j’appelle mon singe… Mon propre corps, que je défends comme l’animal qu’il est à part entière.

Eh non ! Je ne suis ni un pur esprit, ni un demi-dieu, rien qu’un singe qui mérite que l’on s’occupe de lui, comme un bon maître promène son chien tous les jours, matin et soir…

Oh ! Bien sûr, on oublie d'enseigner aux enfants à respecter leur corps, à s'en occuper pour qu'il soit le mieux possible et qu'il reste en bonne santé… Au lieu de ça, on apprend à se goudronner les poumons avec de la bonne fumée américaine et l'alcool est une denrée essentielle en ces périodes de pandémie… Quant à la nourriture, la publicité s'occupe de nous la conseiller…

Combien de gens s'occupent davantage de leur chien que de leur propre singe ? Après, ils viennent pleurer qu'ils sont malades… Bah ! Leur maladie a rapporté beaucoup d'argent et tant qu'ils sont vivants, ils peuvent continuer à consommer ce qu'on leur vend…

S-230222-023bs